mercredi 24 juin 2009

Je lis donc je suis

J'observe en ce moment sur les blogs et dans la presse une tendance très nette à parler des livres, de ceux qu'on lit, de comment et pourquoi on les lit, etc., et j'en suis arrivée à me poser cette question : en ces temps troublés, la lecture est-elle devenue la dernière valeur refuge ? Personnellement, quand je déprime, je me plonge dans le sommeil et je m'évade dans les livres. Dans un cas comme dans l'autre, j'oublie tout, je suis ailleurs, plus rien ne m'atteint. Pour autant, je ne sais pas si je suis une lectrice compulsive telle que se décrit Pierre Assouline dans un article paru dans le Monde 2 de samedi dernier et sur son blog. Comme ces gamins qui dès qu'ils commencent à déchiffrer leurs premiers mots, lisent l'étiquette du paquet de Benco. Ou comme le chroniqueur lui-même qui dit lire les notices d'utilisation de l'ascenseur quand il en prend un. C'est vrai que je pourrais faire mien le "jamais sans mon livre" d'une ancienne émission de PPDA. Quand je prends le bus, le métro, le train, l'avion, quand je sais que je vais devoir patienter dans une salle d'attente, j'ai toujours un livre de poche ou un magazine roulé dans mon sac. Pourtant, je peux rester des semaines sans lire, quand tout me tombe des mains, quand la pile sur ma table de nuit augmente sans que rien de ce qui est dessus et que j'ai pourtant moi-même élu, ne me tente. Dans ces périodes-là, je butine, pioche des articles à droite et à gauche dans la presse, surfe sur la blogosphère, fais des mots-croisés, ou bien j'écris. A d'autres moments, je lis - des livres, des vrais - de façon quasi frénétique, souvent par série. Tous les Jane Austen, tous les Rougon-Macquart, toutes les mémoires du Castor, de la jeune fille rangée à la femme dans la force de l'âge, ou la bio-pavé de Victor Hugo par Max Gallo... Ou alors, je pars sur les traces de mes enquêteurs préférés, j'accompagne Dave Robicheaux dans le bayou d'Atchafalaya, Harry Bosch à L.A, Kurt Wallander en Scanie, Pepe Carvalho sur les ramblas, Erlendur en Islande... Savoir que j'ai six ou sept bouquins qui m'attendent me rassure, comme si, tel Sisyphe, je roulais ma pierre indéfiniment et, ce faisant, j'éloignais la Camarde. Attends un peu, ma vieille, tu vois bien que je n'ai pas fini de lire, repasse plus tard...

16 commentaires:

bricol-girl a dit…

A part Carvalho que je n'apprécie pas trop, tous les autres sont mes amis fidèles.

incertaine a dit…

Je me reconnais aussi dans cette boulimie de lecture, à certains moments. Zola, oui, il y a longtemps; ce furent des lectures marquantes. Très. Max Gallo, par contre...
C'est très sympa d'avoir offert ce petit éclairage sur ton rapport à la lecture.

leslie a dit…

Zoheir est un tantinet jaloux du livre qui partage notre lit tous les soirs... La dernière série que j'ai lu frénétiquement "le clan des otori" de Hearn en folio.

Marie-Ange a dit…

J'ai écrit l'autre jour à Heure-Bleue que je (re)lisais Georges Sand !
En ce moment je (ré)attaque "François le champi" ...
C'est ma petite madeleine, tu sais celle de ...
Et après ... bien après, "Les Disparus" de Daniel Mendelsohn, prêté par une amie ...
Je t'embrasse et te souhaite de belles lectures et une belle journée.
Marie-Ange

Leo's mom a dit…

La lecture est une nourriture et notre comportement est le même. On en a envie de rien ou on dévore...
Il y a les petits tauliers et les zétoilés. A mon avis tu vas bientôt être dans le bain ;-)

On se voit tjrs chez Odorico ?

bizzzzz

Ppn a dit…

- A Mab, Carvalho est le dernier sur ma liste mais c'est le seul à habiter Barcelone...
- A Incertaine, je me doutais que Max Gallo ne ferait pas recette ;) mais sa bio de Hugo est vraiment bien.
- A Leslie, alors comme ça, Zoheir est jaloux ?
- A Marie-Ange, George Sand, je la relis aussi parfois comme Colette ou Balzac.
- A Leo's mum, pas mal le parallèle avec la cuisine. On a envie de rien ou on dévore, c'est tout à fait ça.

heure-bleue a dit…

Pierre Assouline à ce défaut, propre aux libraires, la peur de passer à côté du "livre"..La lecture est un besoin chez moi mais j'ai envie d'avoir des piles en attente...

Sara a dit…

Moi, je lis en fonction des livres que me passe ma mère donc ça peut être 10 les uns après les autres, et ensuite un mois sans lire, c'est en fonction des arrivages ;-)

Homo Sapiens a dit…

Point de salut sans lecture(s)!

Brigitte a dit…

Quand j'ai un besoin absolu de lire et que je n'ai plus rien sous la main je relis aussi les Rougon Macquart que j'ai dévoré quand j'avais 17 ans .

heure-bleue a dit…

Je suis allée lire son blog, je ne l'avais pas lu depuis longtemps, je trouve que ses commentateurs sont parfois limite dans l'antisémitisme...

Ppn a dit…

Tu parles d'Assouline ? Je ne sais pas, je cherchais juste la référence de l'article du Monde. Je n'avais pas lu son blog avant mais je vais aller y voir de plus près. Bon dimanche à toi.

lakevio a dit…

Aaaaaaaah! j'ai chez moi un spécimen qui, lorsqu'il est manque - nous sommes au fin fond de l'Auvergne un soir vers minuit et il a lu TOUS les journaux, TOUS les livres apportées et même deux fois le dictionnaire...- qui ouvre le placard aux denrées et sort un paquet de gâteaux... Il a un petit creux sans doute! Oui, de toutes façons, il est très gourmand, mais il ne manque pas aussi de lire entièrement la liste des ingrédients employés, etc, etc... Il fera de même avec l'emballage du papier tue-mouches...
J'aime tellement lire mais parfois, le HAIS les lecteurs!!!

ckankonvaou a dit…

Tiens pareil de même... j'ai rajouté un blog de lecture perso à mes blogs... ah oui... pour garder une trace de ce quon lit, se rappeler de ce que l'on a lu.... les séries aussi ça m'arrive.... je viens d'acheter "Les sirènes de Bagadad" de Yasmina Khadre.... c'est le troisième d'une trilogie donc je vais acheter les deux autres et les lire avant.... pareil pour Jane Austen dont je ne connais rien, il parait qu'il vaut mieux lire "raison et sentiment" avant "orgueil et préjugé" et j'ai acheté ce dernier avant l'autre donc je vais en racheter un.... et bon pourvu qu'on arrive a tout lire...avant la camar(a)de ?

Ppn a dit…

- A Sara, c'est pas mal comme concept, la maman dealer de livres...
- A H-S, je me doutais bien que tu votais pour !
- A Brigitte, ah Zola, une valeur sûre. Merci au prof qui m'a fait découvrir Germinal au lycée.
- A Lakevio, alors il est comme ça, le papa philosophe, bookaholic ?
- A Ckankonvaou, pour Jane Austen, il n'y a pas de règle ni de suite. Tu fais comme tu le sens. Mon avant-dernier billet parlait du sujet si tu veux en savoir plus.

ckankonvaou a dit…

Merci pour l'info et d'être passée chez moi !
mon blog de lecture c'est :
Téöyasmin
http://teojasmin.blogspot.com
si tu veux venir y jeter un sourcil... ou autre chose... un com' un cadeau....