jeudi 28 août 2008

Un jour, une photo (7)

Comme l'a si justement remarqué Karmara, mon choix de photos s'est plutôt porté sur des portraits de jeunes filles. C'est vrai que je suis sensible à la condition des femmes et des enfants dans le monde et que certaines situations me touchent plus que d'autres. Donc, pour faire plaisir à Karmara, et aussi à Bérangère de retour parmi nous après deux mois (!) de vacances (on se souvient de sa description émue d'un certain jeune éphèbe métissé), je conclue ma série par ce visage extraordinaire. Je suis sûre qu'à présent vous mourez d'envie d'en savoir plus. D'abord, un détail qui a son importance, ce portrait était gigantesque dans la salle des Ateliers des Forges d'Arles où nous l'avons vu. Déjà comme ça, c'est impressionnant, alors trois mètres sur deux, vous imaginez ! Ensuite, son auteur, Pierre Gonnord, est un français, - cocorico ! - même s'il a choisi de vivre à Madrid (c'est une manie chez les photographes de s'expatrier, on dirait). Certains critiques ont comparé ses portraits aux tableaux du Caravage ou de Murillo, excusez du peu. Moi, peut-être parce que j'ai visité le Prado pour la première fois cette année, j'ai pensé au Greco. Vous savez ces gentilshommes caballeros, au visage émacié, austères dans leur costume noir surmonté d'une fraise. Ou aux nains grimaçants des tableaux de Vélasquez. Pierre Gonnord cherche des "gueules". Il les trouve parmi les gitans d'Andalousie, les immigrés d'Europe de l'Est qui vivent d'expédients et, d'une manière générale, chez les marginaux de tout poil. Il raconte qu'un jour, en banlieue, il a interpellé un jeune beur au physique "à part" et que celui-ci a détalé comme un lapin. Avec ses cheveux ras et son blouson, il l'avait pris pour un flic ! Bon, assez parlé, je vous laisse plonger votre regard dans les yeux de braise de ce bel Adonis...

6 commentaires:

heure-bleue a dit…

Si la photo est bonne qu'on m'amène ce jeune homme, ce fils de rien...

Bérangère a dit…

Il peut passer à la maison quand il veut pour un petit coup de peigne....de préférence jeudi PP est à Paris....Non de Diou !

PS: si tu en as d'autres fais passer ;-)

Je te rappelle next week pour un happening avec george Clooney là je suis encore la tête dans le guidon avec la rentrée....

bises

Ppn a dit…

Heure-bleue, c'est drôle comme on a envie de l'adopter...
Bérangère, non si tu vas sur le site de Pierre Gonnord tu verras que j'ai choisi le plus beau. Les autres ont, comment dire ?, des physiques intéressants...

M'ados a dit…

Adopter? Certes non!
Le mien est tout pareil... remplacez le noir des cheveux par du blond de blé, celui des barbe et moustache par du blond tirant sur le roux, celui des yeux par du bleu d'azur pailleté d'or.... et vous obtenez un affreux zado, qui pue le tabac, parfois la sueur, flemmard, râleur, irresponsable, et qui fait CHIER SON MONDE!
Tiens, c'est une idée... Qui veut adopter le mien? Je vous JURE qu'il est aussi joli...

Pascale a dit…

Tu avais raison... oui, bien raison !

Ppn a dit…

A m'ados : ça a l'air de commencer très fort pour toi la rentrée avec ton grand !
A Pascale : n'est-ce pas, hein ?