dimanche 13 juillet 2008

Chic, c'est Chic !

Je revendique haut et fort le droit à la futilité. Si j'achète un Elle ou un Gala en vue de farniente, je le parcours, parfois je le lis, et je l'oublie aussitôt. C'est comme une ardoise magique ou des pas sur le sable...
Quand je séjournais aux États-Unis, j'avais découvert une émission que j'adorais regarder. Elle s'appelait "E!" (comme Entertainment mais à prononcer iii ! genre groupie hystérique de Tokio Hotel). C'était composé de minis-reportages sur les stars, on apprenait tout de la vie et de la carrière de Julia Roberts, Jennifer Aniston ou Uma Thurman, pas-sion-nant, je vous dis. L'été dernier, alors que je passais quelques jours chez ma sœur qui est câblée (dans les deux sens du terme), j'ai regardé la même émission en VF cette fois, en faisant mon repassage avec, à mes côtés, mes trois neveux de 12, 7 et 3 ans tout aussi scotchés que moi ...
Dans le même esprit, je raffole d'une émission tout aussi futile quoique plus instructive, de la très sérieuse chaîne Arte. Evidemment, elle passe à des heures où on est censé travailler et justement, je l'ai découverte pendant mes mois d'inactivité. Vendredi, je ne déjeunais pas avec mes copines, je n'avais pas de Midi-Musée (c'est les vacances !), je me suis fait un petit plaisir, une demi-heure de Chic, en buvant mon café. Le pied ! D'abord, le générique est original, la présentatrice qui répond au joli prénom d'Eglantine est mignonne comme un cœur, façon Audrey Hepburn dans Breakfast at Tiffany, elle est pétillante, toujours habillée super "Chic" et elle s'exprime bien, ce qui ne gâte rien. Quant au contenu, c'est superficiel juste ce qu'il faut, on y apprend la "véritable histoire" du sac Kelly ou de la Chupa Chups, on suit les tendances des nouveaux designers à Madrid, Berlin, Londres ou Bruxelles, et un-jeune-chef-très-doué nous explique comment réaliser un soufflé à l'Earl Grey ou un sorbet à la bière. So chic ! Voilà, c'est ma récré à moi et j'assume parfaitement mes goûts de midinette comme dit BrB que tout cela horripile. D'ailleurs, entre nous, seules le filles peuvent comprendre, non ?
PS : Je vous ai mis l'eau à la bouche, allez, je suis partageuse : c'est .

12 commentaires:

temps a dit…

Arte la cinq sont deux mots qui vont très bien ensemble, mais toutes fois sont des chaines bien différentes.
J'ai enregistré via un de mes satellites de nombreuses fois chic (quelques milliers d'heures de vidéo sur mes P.C que je zap au jog au grès de mes humeurs ou disponibilités) et je dois reconnaître que parfois j'accorde quelques précieuses minutes à cette émission mais ce que je préfère c'est encore blogtrotter.
Cordialement

heure-bleue a dit…

Je comprends tout à fait d'ailleurs j'ai craqué, j'ai acheté Elle juste pour être sûre que je ne m'étais pas trompée, que notre femme de Président faisait la couverture...

Ppn a dit…

Temps, merci pour ce commentaire qui dément ma dernière phrase : Chic est tous publics, on dirait...
heure-bleue, ça m'a tout l'air d'une rechute ?

Satsuki a dit…

Tous les lundis, je me retiens pour ne pas acheter Voici (du coup, je prends Elle à la place). Tous les jeudis, je me retiens pour ne pas acheter Gala (et parfois, je prends Politis à la place… mais ça ne fait pas vraiment le même effet). Et j'ai longtemps enregistré Chic ! Le club des filles futiles, c'est ici !

Sinon, je vois que tu lis Croco-deal, de Carl Hiaasen, un de mes auteurs préférés. Mais je trouve qu'il se répète un peu et j'hésite à investir dans ce dernier livre. Tu nous feras une petite critique ?

Ppn a dit…

Volontiers, Satsuki. Ce Carl Hiaasen est de la même veine que les précédents avec son lot de déjantés paumés quelque part dans les Everglades. Là, ce qui est nouveau c'est que c'est une héroïne qui est totalement piquée. C'est drôle, mais j'ai moins ri que dans "Mal de chien" ou "De l'orage dans l'air". Il s'essouffle un peu, tu as raison. Si tu peux l'emprunter plutôt que l'acheter, fais-le !

Satsuki a dit…

Merci pour la critique ! J'ai failli l'acheter ce matin mais je me suis retenue et j'ai bien fait. Je vais attendre qu'il apparaisse dans ma bibliothèque préférée. En revanche, j'avais beaucoup aimé "Une odeur de gingembre", qui repose également "auprès de ton lit".

BrB a dit…

Ouais ça m'horripile ! Mais pour être plus précis, c'est plutôt que je ne comprends pas comment on peut encombrer son esprit de ce genre de futilités ! Mais c'est pareil pour PPN quand elle me voit m'éclater à regarder le catch sur NT1. J'adore voire ces Hulk attifés à faire peur se foutre des grandes baffes dans la tronche et que même pas mal ! Ça, une p'tite bière, une p'tite clope après une semaine de folie au boulot, c'est du pur bonheur. Bon évidement quand j'arrive à décrocher, Ppn elle ronfle !
Tout ça c'est des histoires de Vénus et Mars ...

Ppn a dit…

Moi qui essayais de donner de moi une image girly et "chic", ce n'était pas utile de rajouter que je ronfle : même pas vrai !

karmara a dit…

Un post publié à 5 h 12 sur Google Reader, mais aussitôt repris. Te lèves-tu ou te couches-tu aux aurores ? (Moi, j'ai profité de l'absence de mes enfants pour faire une nuit blanche... Comme quand j'étais jeune :))

Ppn a dit…

Je suis une insomniaque des petits matins, mais là apparemment, je n'étais pas la seule réveillée dès potron-minet. Crois-moi, j'ai été la première étonnée !

leslie a dit…

j'adore regarder chic mais le catch m'amuse beaucoup! (je préfère chic, je suis une fille quand même)

Ppn a dit…

Leslie, toi et le catch ? Tu devrais en faire un dessin ...