dimanche 12 avril 2009

Crise de foi

Chaque année, notre grand journal régional (plus gros tirage de France) nous ressort le même marronnier : les baptisés de la veillée (ou Vigile) pascale. En cette Pâques 2009, ils sont 26 rien que dans le département à demander le baptême. Ils ont entre 16 ans et 45 ans, viennent de tous les milieux sociaux, vivent seuls ou en couple, ont parfois des enfants et leurs motivations sont souvent très différentes. J'ai personnellement fait partie d'une équipe qui, pendant deux ans, a accompagné une jeune femme pendant la préparation de son baptême, et je dois dire que ça a été pour moi une formidable aventure humaine. Dérangeante souvent car elle oblige à réfléchir à sa propre foi et à la façon dont on la vit au quotidien, mais passionnante. C'était en 2005, le prêtre qui m'avait proposé cette expérience était un homme bien et la religieuse alors en charge du catéchuménat des adultes, une femme formidable. Je l'ai croisée d'ailleurs récemment, elle est à présent aumônière de la prison des femmes de Rennes où, inlassablement, elle porte le même message d'amour. Quant à la "baptisée", c'était aussi une personnalité attachante, à qui la vie n'avait pas fait de cadeaux et, même si nous nous sommes un peu perdues de vue, je pense souvent à elle avec tendresse. Pourtant, si l'on me proposait de refaire ce chemin aujourd'hui, je dirais non. Vendredi soir, je suis allée à la messe du Vendredi Saint et j'en suis partie avant la communion, et aujourd'hui je ne suis pas allée à la messe de Pâques. En fait, je suis en colère contre "mon" Église et je ne m'y sens plus à ma place. J'en ai assez de toute cette hypocrisie. L'autre soir, pendant la prière universelle, le récitant appelait la bénédiction du Christ sur toutes les victimes des grandes épidémies de par le monde. J'ai cherché les regards de mes voisins. Combien en cet instant pensaient comme moi au Pape et à ses propos sur le sida ? Entendu sur Inter que les chrétiens vivaient mal cette Pâques. En 2009, en France, demander le baptême a-t-il encore un sens ? Je n'ai pas la réponse.

6 commentaires:

Homo sapiens a dit…

J'ai bénéficié (sic) d'une éducation catholique. Elle m'a permis un beau jour de lui dire "ciao", sans que personne ne me fasse culpabiliser. Elle m'avait certes inculqué des valeurs dogmatiques, mais elle avait aussi fait de moi un homme libre de choisir: et je choisis alors la rupture. Pour moi tout est clair. Ca l'est bien moins pour celles et ceux qui se revendiquent catholiques, mais qui n'ont pas choisi d'être baptisés, à qui l'on a imposé la communion, qui ne fréquentent les lieux de cultes qu'à certaines occasions. Pour moi, on ne choisit pas une religion à la légère. Il s'agit de foi. Et toujours selon moi, la foi n'a rien à faire avec la politique. Je suis un laïc pratiquant. Dès lors, la question que moi je me pose est la suivante: "Dans quel intérêt questionne-t-on le Pape sur le préservatif?" Le dogme catholique est ce qu'il est. Si je dois refaire l'électricité de mon appartement, vais-je questionner un cordonnier? Tu sais quoi? Je crois que je vais me fendre d'un billet. Là je suis trop long... ;o)

La Femme coupée en deux a dit…

J'ai renoncé à mon éducation "catholique" lorsque je me suis aperçue que ses rites étaient en totale contradiction avec ce qui est inscrit dans la Bible. Pour autant je crois en Dieu...mais je ne "pratique" pas, si ce n'est par la prière. J'ai également étudié le Coran...

Marie-Ange a dit…

Ayant été catéchiste pendant de longues années, je peux comprendre ce que tu éprouves !
Je crois en Dieu, mais plus aux curés pour les avoir cotoyés, à part quelques exceptions, mais je ne pratique plus, ce n'est pas ma foi qui a changée mais mon regard sur l'Eglise.
Entrer dans une Eglise et prier m'apporte Paix de l'âme et sérénité, pour le moment c'est mon état d'esprit.
Je t'embrasse fort et te souhaite un beau lundi de Pâques.
Marie-Ange

M'ados a dit…

Athée résolument... mais tout de même concernée, bien sûr!
Le pape? Y'a des cons et des nuisibles partout, même parmi les chefs...

heure-bleue a dit…

Je ne crois pas en un Dieu unique et jaloux, je ne crois pas aux rites de la religion juive, je crois et pas toujours en l'homme...

bricol-girl a dit…

Ce pape fait des ravages!