mardi 24 février 2009

Le deuxième sexe

Je ne sais pas vous, mais parfois je me sens très fière d'être une femme. Ou plutôt, je trouve que certaines de mes "sœurs" sont tellement formidables que leurs exploits rejaillissent un peu sur l'ensemble de notre "communauté". Prenons par exemple, Samantha Davies et Dee Caffari. Jamais entendu parler d'elles ? Moi non plus jusqu'à ce que je tombe par hasard sur une émission de sports (vraiment par hasard) où elles étaient invitées sur le plateau. A droite sur l'écran, Sam, une petite rigolote et légèrement fofolle comme peuvent l'être parfois les anglaises, qui s'est payé le luxe de finir 4ème au dernier Vendée Globe. Et encore, elle est normalement arrivée 3ème mais Marc Guillemot a eu une prime à la sportivité pour avoir porté secours à Yann Eliès. A ma gauche, Dee, la "Lady de Porthmouth", plus réservée mais tout aussi tenace qui, elle, est arrivée 6ème de cette course en solitaire. Car, ces deux trentenaires ont passé 3 mois seules sur des bateaux de près de 20 mètres et 8 tonnes qu'elles ont su ramener à bon port là où des plus aguerris qu'elles se sont cassé les dents. Et là, elles étaient comme deux copines se racontant leurs petits trucs de filles, tel que se sécher les cheveux le soir de Noël avec le tuyau d'arrivée d'air chaud de son moteur comme l'expliquait Samantha avec son accent à la Jane B. Moi, en regardant ces images, bien tranquillement assise dans mon canapé, j'étais scotchée !
Question image, une qui aurait besoin de prendre des leçons c'est Laurence P., la "patronne des patrons". Car franchement comment n'a-t-elle pas vu le message désastreux qu'elle faisait passer en se montrant en ciré bleu ciel sur le perron de l'Elysée en pleine réunion de crise ? Genre, j'étais au Touquet quand j'ai dû me rendre à l'invitation du Président, pas le choix, mais bon, je repars finir mes vacances dès que c'est terminé. Parfois, être femme n'est pas forcement un plus. On en regretterait presque le Baron Sellières...

11 commentaires:

bricol-girl a dit…

Fière aussi d'être une femme est aucun complexe de mes 1m57, avec un tabouret toujours à portée de main.

heure-bleue a dit…

heureuse d'être une femme, jamais voulu être un homme même pour une heure...

karmara a dit…

Moi aussi, elles m'épatent ces gonzesses ! Je serais toute prête à passer trois mois seule, mais certainement pas au milieu des éléments déchaînés !

rêver au sud a dit…

Tout pareil que toi !
Tu ne savais pas que le snobisme faisait loi dans "certain" milieu ? (rire)
Je ne suis même plus étonnée.
Bisous.
Marie-Ange

Homo sapiens a dit…

Bravo aux femmes sans qui nous ne serions pas grand chose! Je vous aime toutes! Enfin surtout Mamour...

B a dit…

"se sécher les cheveux avec le tuyau d'arrivée d'air chaud de son moteur "

et ensuite avait-elle les cheveux qui sentaient le Pétrole Hahn ? ;-)

Bises

B de Bis ;-) a dit…

ben alors on est vendredi ? AH OUI t'es chez le coiffeur tu te fais sécher les cheveux ;-)

La Femme coupée en deux a dit…

Pareil que Heure-Bleue...Je vais même jusqu'à comprendre les hommes (d'origine) qui deviennent transexuels, c'est dire !

lakevio a dit…

Très heureuse d'être née femme et de connaître des femmes formidables dans tous les domaines (Laurence P. n'est pas sur ma liste!!!)
Cela dit, j'aime les bateaux mais de loin! Trois mois seule au fond de la campagne ou dans un refuge de montagne, pourquoi pas mais sur la mer : JAMAIS!

Sinon, ta petite image illustrant ton billet, je l'ai dans ma cuisine sur une manique...
We can !

rêver au sud a dit…

Un petit coucou de NICE, nous passons la journée chez Thomas !
Le temps est superbe, je t'envoie un peu de soleil et de ciel bleu !
Bisous de belle après-midi
Marie-Ange

le bord doré des nuages a dit…

Ravi d'être une femme moi aussi,nous sommes si fortes....
j'aime beaucoup beaucoup ta façon de voir les choses,je veux parler des photos qui défilent ds la colonne de droite, super, d'accord avec toi aussi le ciré bleu ciel sur les marches de l'élysée, m'a fait grincer des dents! bises béa!