vendredi 3 octobre 2008

Même pas cap !

Que ne faut-il faire pour avoir l'esprit corporate* ! Dans une précédente vie professionnelle, j'ai eu droit à théâtre et vélo dans le Lubéron et karaoké sur une péniche remontant la Seine. A l'agence, nos patrons ont eu l'idée d'organiser une soirée conviviale dans un esprit très teambuilding*. Parmi les propositions qui ont fusé (moi j'avais suggéré soirée à l'Opéra : un bide), c'est le karting qui a gagné. Et c'est comme ça que nous nous sommes retrouvés en combinaison rouge, charlotte et casque intégral, toute l'équipe moins un objecteur de conscience qui avait refusé tout net de participer à un sport qui troue la couche d'ozone (en l'occurrence, vu qu'on était à l'intérieur, c'est plutôt nos poumons qu'on perforait). Pour la grande sportive que je suis, l'expérience s'annonçait captivante. D'autant que l'animateur qui nous accueillait nous prodiguait tout un tas de recommandations et ça n'avait pas l'air de rigoler. Je suis donc montée dans ce baquet sur roues qu'il a démarré comme une tondeuse à gazon, en essayant de me remémorer les consignes : ne pas freiner et accélérer en même temps, et suivre le drapeau. Zut, c'est le jaune pour s'arrêter et le bleu pour se faire doubler ou l'inverse ? On a eu droit à dix minutes pour apprendre à dompter la bête et à reconnaître les chausse-trapes du circuit, puis retour à l'écurie. Là, notre jeune homme sérieux avait l'air de s'ennuyer ferme vu que notre petit groupe se l'était plutôt joué deudeuche sur une départementale que MacLaren aux 24 heures du Mans. Aux essais, c'était un peu mieux, la moitié avait fait moins d'une minute à son meilleur chrono, les initiés comprendront. Pour ma part, j'avais fait 1'02 et une seule tête à queue, ça m'allait côté sensations fortes. Si on s'était arrêté là, ç'eut été parfait, mais il y avait LA course. Erreur funeste, nous avons fait une pause conso (comprise dans le forfait), et j'ai fait la bêtise de tremper mes lèvres dans un kir pêche. Boire ou conduire, il faut choisir, j'aurais dû m'en souvenir. Bref, nous sommes remontés en selle dans l'ordre du classement, le premier en pole position, les autres à sa suite et moi avant-dernière. Les dix ou douze premiers tours, ça allait et puis d'un seul coup, j'ai eu froid, j'ai eu chaud et j'ai commencé à avoir franchement le tournis et à ne plus m'amuser du tout. Je n'avais qu'une idée en tête que le drapeau à damiers s'abaisse mais il fallait pour ça que le premier passe la ligne d'arrivée au bout de 25 tours. Je ne voulais pas abandonner avant, j'ai ma fierté quand même. Pour finir, j'ai fait la bêtise d'enlever mon casque ce qui m'a valu un rappel à l'ordre dans le micro, en le remettant j'ai fait tomber mes lunettes au fond du baquet, et j'ai loupé la sortie ! Heureusement, plus personne ne faisait attention à moi tant ils étaient tous occupés à vérifier leurs temps et se congratuler. Au classement, l'honneur de la Direction était sauve, les deux boss étaient sur le podium, seul un jeune développeur inconscient s'étant glissé entre eux. Perso, on ne m'y reprendra plus mais pour les curieux, j'ai tout filmé...

* Désolée pour le jargon anglais mais les DRH vous le diront, en français, il n'y a guère d'équivalent.

10 commentaires:

Satsuki a dit…

Alors, l'esprit corporate t'est-il venu avec le kir pêche ? (N'empêche que ça a l'air assez rigolo sur ta vidéo… et comment tu doubles les autres membres du team, rhôôô…)

Bérangère a dit…

je crois que t'es folle....la prochaîne fois appelle-moi !

Brigitte a dit…

Et c'est sensé faire quoi aux troupes côté travail ? Si tu t'es amusée , tant mieux , sinon porte toi malade la prochaine fois !

heure-bleue a dit…

Ca fait mal au coeur rien qu'à regarder....

rêver au sud a dit…

Heure-Bleue m'a enlevé les mots de la bouche ! C'est définitivement pas pour moi ce truc là !
Bravo à toi courageuse et téméraire (rire) ...
Bisous.
Marie-Ange

lakevio a dit…

Qu'est-ce que je suis contente d'avoir échappé aux soirées, WE, séjours organisés par l'entreprise trucmuche ! J'ai grand peur de ne pas être beaucoup "corporate" !!! Mais je travaille dans une "équipe" médicale fort sympa !
Merci de ta visite chez moi qui m'a donné l'occasion de pousser la porte à mon tour ! Je saurai un peu à présent qui est Ppn... Je goûte tout à fait ton humour !

Ppn a dit…

Je vois que le karting ne fait pas recette. Satsuki, je sais bien qu'il n'y a que la foi qui sauve mais j'ai emprunté la vidéo sur un site: mes exploits étaient bien plus modestes !

karmara a dit…

Un grand moment d'émotion... ;))))))

La Femme coupée en deux a dit…

Je pensais que c'était toi qui les avait "enrhumés"... Je trouve ça plutôt rigolo (le kart, pas les soirées corp'...)

angèle a dit…

Décidément tu as des problèmes avec les casques comme avec les bonnets de bain. Ils ne tiennent pas...J'aurais bien aimé être là mais comme spectatrice uniquement.Franchement, je préfère les parcours aquatiques à ce type de parcours!