vendredi 31 octobre 2008

Ardoise magique

Pendant deux jours, j'ai cherché fébrilement la clé de la boîte aux lettres de l'agence pour m'apercevoir à cette occasion qu'elle n'avait pas de sœur jumelle. Au début, j'ai pu le faire discrètement car, à la faveur d'un recommandé, le facteur nous avait monté le courrier. J'ai donc déclenché mon plan Orsec personnel : j'ai fouillé les poches de tout ce que j'avais porté depuis la veille, vidé mes tiroirs et mon sac (qui ressemble de plus en plus à celui de Mary Poppins, on s'attend presque à en voir sortir un lampadaire et un porte-manteau) ; j'ai même suspendu des ciseaux en invoquant ce bon Saint Antoine ("Vous qui voyez tout, rendez-nous ce qui n'est pas à vous"), rien n'y a fait. J'ai dû en informer mes boss (l'un n'y a prêté aucune attention alors que l'autre a fait des recherches dans ses propres affaires, attitude classique de part et d'autre). J'ai appelé le syndic de l'immeuble pour voir s'il n'en avait pas un double, prévenu mes collègues (là aussi, il y a ceux qui compatissent et cherchent avec vous et les autres...). Bon, fin de cet intolérable suspense, je l'ai retrouvée glissée sous le siège de ma voiture pourtant fouillée elle aussi. Si j'en parle, c'est que cette situation stressante pour moi et mon entourage n'est hélas pas une première. J'aimerais pouvoir dire que je suis atteinte du syndrome Dada (Défauts d'Attention Dus à l'Age) mais pas du tout : je suis comme ça depuis toute petite. A l'école déjà, "étourdie" le disputait avec "bavarde" sur mes bulletins scolaires. Je ne compte pas les clés, portefeuilles, gants, et parapluies - que ma belle-mère m'offre avec une belle constance chaque Noël ou presque - que j'ai pu perdre dans mon existence. Ma cousine Brigitte se souvient sans doute de la petite valise d'appoint contenant nos trousses de toilette et appareils-photos égarée dans le Roissy-Rail alors que nous allions prendre l'avion - et que nous avons retrouvée à notre retour (!) car je suis une distraite du genre vernie. Mon amie Françoise pourrait raconter comment nous avons passé un dimanche après-midi à faire toute une ligne de banlieue dans les deux sens pour aller récupérer au terminus mon sac à main (!). Il ne faut pas croire que cela m'amuse, je passe un temps incalculable dans ma vie à réparer les pots cassés. Vivre avec moi ce n'est pas tous les jours une sinécure ! J'ai réfléchi à ce manque chronique d'attention et voilà ce j'ai observé : je ne me souviens pas l'instant suivant de ce que je viens de faire l'instant d'avant. Ma mémoire serait-elle une ardoise magique ?

11 commentaires:

lanterne bleue a dit…

Tiens je ne me sens moins seule.

lakevio a dit…

Tiens, on dirait ma fille Blondine ! Moi qui croyais que cela passerait avec l'âge... Je me rappelle le jour d'hiver où elle est sortie de l'école sans gants, ni bonnet, ni écharpe et en... chaussons de gymnastique ! Non seulement elle perd mais elle ne sait pas chercher non plus !

M'ados a dit…

Allez... solidarité? J'ai perdu mon passeport pendant le voyage...
Bizatwa!
M'ados*

heure-bleue a dit…

C'est bien d'être une ardoise magique en cas de grosse tuile, tu oublies. L'homme était comme toi avec le temps, il a changé, il ne jette plus son passeport à la poubelle et il ne part plus avec la poubelle...

bricol-girl a dit…

Je ferai mienne cette expression c'est tout à fait ça et bien plus explicite que "zapper"

LiliLajeunebergere a dit…

Je pense plutôt que tu penses à mille choses en même temps!
Ca m'a amusée de te lire, j'ai cru voir un portrait de ma sœur!
Je suis tête en l'air aussi mais de manière très différente - je suis capable d'oublier de faire une chose importante pendant des jours/des semaines... Pas toujours facile à vivre non plus...

Brigitte a dit…

Tiens ! on dirait ma fille ! ça ne risque pas de m'arriver , ces situations sont tellement stressantes que mon attention redouble de vigilance devant une éventuelle possibilité de perte de clés , papiers , apparemment , ma fille n'a pas hérité de cette anxiété .

B a dit…

j'adore l'illustration, le chapeau, le prénom...;-)

Homosapiens a dit…

Et pourquoi devrais-tu dadaïser seule dans ton coin? Tiens, rien que pour toi: nous avons défait nos 4 valises, et 1 tee-shirt a disparu entre la porte d'entrée et une chambre... Je n'ai invoqué aucune aide spirituelle; j'ai pesté contre moi... ;o)

Ppn a dit…

Merci à tous pour ces témoignages qui me font sentir moins seule ...

leslie a dit…

comme d'hab, je commente en retard, moi aussi ma mémoire est une ardoise magique. Ado, j'ai perdu la même semaine, mon téléphone portable, mon porte-feuille, un carnet de croquis(irremplaçable), mon walkman mais dans des endroits différents biensûr!