mardi 25 août 2009

Paris au mois d'août

Cette année-là, le 25 août est tombé un dimanche. Les rues de Paris étaient désertes et nous n'avons eu aucun mal à rallier le quartier où j'avais rendez-vous avec toi, le XIVè. Quatre coups venaient de sonner à la grande horloge de l'hôpital Saint-Vincent-de-Paul, que les parisiennes branchées appellent SVP, quand j'ai été autorisée à pénétrer dans le saint des saints, la salle de travail. Quatre heures et quatre centimètres. Excuse-moi pour ce détail trivial mais un jour, je l'espère, tu comprendras. Je m'efforçais de ne pas trop penser à la douleur et de me concentrer sur le carré de ciel bleu qui se détachait de la fenêtre. Quand je revois cette scène, j'ai toujours cette image des trois filles s'activant autour de moi et du soleil entrant à flots dans la pièce. En dehors de ton père qui se tenait discrètement dans un coin, nous n'étions que des femmes : l'anesthésiste, la sage-femme, l'infirmière et moi, la parturiente. D'elles trois émanait un mélange de décontraction - visiblement elles se connaissaient bien - et de compétence. Je me sentais en confiance. J'avais pourtant un mal de chien, le mal joli, tu parles ! On m'avait fait une "petite" péridurale car le travail était déjà bien commencé quand j'étais arrivée et puis, je voulais participer, tu me connais. Tu as remarqué ce mot, travail, qui revient tout le temps quand on parle d'accouchement ? Étymologiquement, travail s'apparente à torture et ce n'est pas toi qui diras le contraire, n'est-ce pas, ma chérie ? Mais moi qui suis par nature assez appliquée, je peux te garantir que je faisais mes devoirs consciencieusement ce jour-là. Ton arrivée était prévue pour le 25 août et tu es arrivée ... le 25 août. Pas pressée, à la limite de la ponctualité, ça non plus, ça ne t'étonnera pas. Je ne savais pas si j'attendais une fille ou un garçon mais j’avais entendu ma grand-mère dire que que les petites filles prennent plus leur temps car elles font leur toilette. Bon, finalement, quand tu t'es décidée à venir, tout a été très rapide. Deux poussées pour la tête, une pour le corps et hop, tu étais là. 18h45, une heure que j'aime entre toutes, surtout l'été. Quand j'ai compris que j'avais une fille, ma fille, j'étais folle de joie. On t'a mise sur mon ventre. Je t'ai trouvée superbe. Pas fripée, un teint de pêche, des yeux clairs, des cheveux et des sourcils très blonds et des cernes sous les yeux comme ton papa. A première vue, tu ne me ressemblais pas du tout, ni à ton frère. Voilà, ma princesse, ma petite poupée blonde, comment tu as fait ton entrée dans la vie, dans ma vie. Un 25 août comme aujourd'hui. 18 ans que tu fais mon bonheur. Bon anniversaire, ma chérie !

13 commentaires:

bricol-girl a dit…

M^me titre, promis je n'ai pas copié. Comme moi il y a 42 ans,(pas de péridurale) tu es éblouie par ton soleil de fille. Sans doute le sentiment de continuité plus qu'avec un fils.
Bon anniversaire à la demoiselle.

Valérie de Haute Savoie a dit…

18 ans, l'âge de mon fils :) Mais ce billet m'évoque plus la naissance de ma fille (en aout aussi et à la date prévue aussi,mais un 15!)
Bon anniversaire à cette jeune fille... est-elle toujours blonde ?

Marie-Ange a dit…

Bon anniversaire à ta jolie demoiselle. Ton amour pour elle est sur chaque mot !
Le 24 Août Thomas a eu 38 ans ... c'était hier ... mon petit bonhomme si gentil si tendre, il l'est resté ...
Tu peux le voir dans mes abonnés ...
Plein de bisous à vous deux.
Marie-Ange

nicole a dit…

bon anniversaire Charlotte...
mon petit- fils Géraud est né hier le 24/08 Il est déjà très beau aussi
Le signe de la "vierge" y est il pour qque chose ,,,,,???
Quel bonheur les enfants !!!

Sara a dit…

Bon anniversaire à ta fille!
18 ans, ça doit faire tout drôle pour une mère.

Melle B.W a dit…

ah ben dis donc...sans le savoir, nous nous sommes donné le mot...ah nos filles ! Bises à vous deux. La Brune et la Blonde.

Chasse Spleen a dit…

Bon Anniversaire à ma filleule adorée. Et bienvenue à Bordeaux où nous pourrons enfin nous voir plus souvent. Bises

Brigitte a dit…

C'est joliment écrit cet amour mère - fille , bon anniversaire à ta fille

le bord doré des nuages a dit…

Délicieux et touchant cadeau d'anniversaire que ce billet ...
Rien ne remplace les mots d'amour d'une mère.Bon anniverssaire à toi Ppn et à ta petite demoiselle.

Bérangère a dit…

@ Chasse-spleen: alors ce blog ? toujours en gestation ?

Chasse Spleen a dit…

à Bérangère: ça "geste", ça "geste"! On le nom, c'est déjà un bon début.

lakevio a dit…

Je suis en retard pour l'anniversaire! C'est que j'ai paressé au soleil! Mais j'offre mes voeux sincères à ta fille pour une splendide dix-neuvième année ! Et je pense qu'elle a encore le temps qu'on lui dise "Bonne Rentrée", la belle bachelière!
A bientôt

bricol-girl a dit…

Août est fini, tu dois rentrer maintenant!