jeudi 20 août 2009

La tentation d'écrire

Pour les deux ans de mon blog, je me suis fait un petit cadeau. J'ai décidé d'en faire imprimer quelques morceaux choisis. Cela donne un recueil de 135 pages, de format 17,6 x 25 en quadri, dos collé, mise en page faite par moi-même avec sommaire, dédicace, table des illustrations, mentions de l'imprimeur, copyright, résumé en quatrième de couv', bref un presque vrai livre. J'en ai confié la réalisation à un imprimeur avec lequel j'avais l'habitude de bosser à l'agence et qui, de fait, a rendu un travail très soigné. Le hic c'est que, compte tenu du peu d'exemplaires et du traitement "à la pièce", chacun m'est revenu à 30 euros. J'en ai donc fait tirer une dizaine que j'ai offerts à mes proches. Et puis, voilà que je reçois la visite d'une copine que je ne vois pas souvent puisqu'elle vit en République du Congo ce qui en fait ma plus lointaine lectrice. Nous discutons du sujet, elle me dit qu'elle-même est tentée par l'aventure mais manque de temps. Maman de deux jeunes enfants et active depuis qu'elle a ouvert une petite agence de pub à Pointe Noire, elle a fait récemment publier un livre pour enfants dont elle a écrit les textes et illustré par des artistes locaux. Elle s'est débrouillée pour trouver un sponsor et le faire distribuer à la rentrée dans toutes les écoles maternelles de la ville. Avec son expérience de femme d'expat' en Afrique, maman attentive et entrepreneuse dynamique au grand coeur, les sujets de blog ne lui manqueront pas. De fil en aiguille, je lui montre mon "livre" dont il me restait deux exemplaires et là, elle sort un billet de son porte-monnaie et insiste pour l'acheter. Je suis à la fois très gênée et émue. Qu'on puisse apprécier mon travail au point de vouloir y mettre le prix me sidère ! Je vais vous faire un aveu, la tentation d'écrire me taraude depuis que je vis cette période d'inactivité forcée et mes proches me poussent à me jeter à l'eau. Ce qui me freine ? D'abord, je ne suis pas persuadée d'avoir ce talent et je suis assez réaliste pour savoir que j'ai une chance infime d'être publiée un jour. Et puis, en tant que lectrice, je trouve l'offre d'ouvrages publiés pléthorique et le livre neuf, une denrée chère et à durée de vie limitée. J'avais du reste déjà écrit un billet sur la date de péremption très courte des livres et leur triste fin. Le Télérama de cette semaine recense 430 nouveaux romans pour la seule rentrée littéraire de septembre, sachant que la prochaine est en janvier. Qu'en émergera-t-il ? Une ou deux bonnes surprises, les éternelles locomotives, et surtout, les petits malins qui ont trouvé le bon créneau mais ne sont pas forcément ceux qui écrivent le mieux. Non, je ne citerai pas de nom ...

7 commentaires:

heure-bleue a dit…

Tu n'es pas connue..Tu ne travailles pas à la télé alors même si tu as une chance infime d'être publiée, les libraires,dont je fus, n'auront même pas le temps de lire la 4ème de couverture..

Ppn a dit…

Heure-bleue, je reconnais bien là ta franchise mais ce que tu me dis ne me surprend pas. C'est même ce que je me tue à dire à ceux qui me poussent à écrire...

bricol-girl a dit…

http://www.lulu.com/
Un lien qui pourrait te servir. Moins onéreux je crois que ton imprimeur.
Tout le monde n'a pas le non-talent d'un Marc Lévy ou d'un Musso, qui squattent les meilleures ventes avec du vent.

Sara a dit…

Mon grand-père disait que dans une vie il fallait avoir eu un enfant, planté un arbre, et écrit un livre (il le disait d'une façon plus poétique, mais je ne me souviens plus des paroles exactes). Il a fait beaucoup d'enfants, planté énormément d'arbres, et écrit un livre qui malheureusement a été refusé.
Je crois que ça doit être très contrariant de voir un livre finir sur une voie de garage, mais si tu es tentée, pourquoi pas... au moins, tu te seras fait plaisir à toi-même.

Ppn a dit…

- Mab, tu as très bien su "suivre mon regard"...
- Sara, je connaissais aussi ce dicton. J'ai eu deux enfants, j'ai planté un arbre (un sapin, le jour de mes 40 ans), quant au livre, veremos ...

Marie-Ange a dit…

L'important c'est de l'avoir écrit ... magnifique !
Bravo pour ta détermination.
Je te souhaite un E N O R M E succès.
Mes plus sincères bisous d'encouragement.
Marie-Ange

Ppn a dit…

- Marie-Ange, merci de ta confiance et de ton enthousiasme. En fait, je doute qu'en l'état, mon recueil de billets intéresse quelqu'un. Je pensais plutôt à écrire autre chose, des nouvelles peut-être, et là, il y a encore loin de la coupe aux lèvres !