samedi 6 septembre 2008

Joyeux non-anniversaire !

"Madame E. ? Bonjour, je me présente : je suis Aurélie de chez Onengrange. Auriez-vous quelques minutes à m'accorder ?"
- "Si vous voulez" (vas-y shoote ! C'est la 4ème qui m'appelle, à chaque fois, je demande qu'on me rappelle le soir mais visiblement, le message a du mal à passer.)
- "Tout d'abord, Madame E., Onengrange tient à vous féliciter pour votre fidélité. Cela fait 10 ans que vous êtes cliente chez nous"
... (ah bon ? tant que ça ? Je me souviens encore de mon premier téléphone mobile, un Montretoila grand comme un steak d'une demi-livre avec une sorte de petit tiroir qu'il fallait ouvrir pour appeler...)
- "Vous êtes toujours là ?"
- "Oui, oui."
"- Donc, Madame E. pour vous remercier de votre fidélité, Onengrange a un cadeau à vous offrir" (j'imagine déjà la réunion Marketing chez Onengrange avec un grand gourou à la voix de Marlon Brando dans le Parrain : " On va leur faire une offre qu'ils ne pourront pas refuser.")
...
- "Madame E. Utilisez-vous votre mobile Onengrange le dimanche ?"
- "Non. Je ne m'en sers que dans la semaine pour donner des rendez-vous, envoyer quelques textos et surtout pouvoir être jointe. Le dimanche, je suis chez moi et j'appelle depuis le fixe."
- "Donc Madame E., pour vous remercier de votre fidélité et à l'occasion de ce 10è anniversaire, Onengrange vous propose 1 heure de communication gratuite le dimanche pour 1 euro de plus par mois pendant 6 mois !"
- "Attendez, Mademoiselle Aurélie, reprenez votre questionnaire. Qu'est-ce que j'ai répondu à la question précédente ? Que je n'utilisais pas mon mobile le dimanche, en quoi votre offre mirobolante est censée m'impressionner ?"
- "Vous, non. Mais peut-être vos enfants ?"
- "Ma fille a son propre portable" (Et c'est moi qui paie son abonnement, manquerait plus qu'elle passe une heure pendue au bout du mien le dimanche.)
- "Vous n'êtes donc pas intéressée par notre offre ?"
- "Ecoutez, vous me présentez comme un avantage quelque chose dont je n'ai pas besoin et qui va me coûter plus cher. Vous m'auriez dit : pour vous remercier de vos 10 ans de fidélité, Onengrange vous offre un mois d'abonnement, j'aurais apprécié."
- "Madame E., vous arrive-t-il de regarder les matchs de foot à la télé ?"
- "Jamais." (Ca y est, j'y suis, elle va essayer de me fourguer sa nouvelle télé Onengrange qui a racheté une partie des droits de Carnaval.Plus sur le foot ! J'ai lu quelque part que c'est un bide monumental.)
- "Madame E., il ne me reste plus qu'à vous remercier de m'avoir écoutée et vous souhaiter une bonne journée."
- "Bonne journée à vous aussi, Mademoiselle Aurélie." (et dites de ma part à Don Corleone qu'il arrête de prendre tous les abonnés d'Onengrange pour des crétins congénitaux !)

7 commentaires:

B a dit…

il est amusant ce billet et me rappelle que tu as eu un portable avant moi.
Nous étions à G.J. Je ne sais plus pourquoi mais tu m'avais prêté le tien. En quelques mots tu expliques à la béotienne que j'étais alors en matière de téléphonie mobile qu'il faut dévérouiller le clavier avant de composer le numéro.

Pendant trente secondes j'ai cru que tu parlais javanais ou tamoul....

dévérouiller un clavier. Késako !

Depuis je sais faire (quand même) mais quand j'effectue cette petite manoeuvre, une fois sur deux, je pense à toi...

Marrant hein !

Ppn a dit…

Rassure-toi, c'est mon fils (11 ans à l'époque) qui m'avait montré...

rêver au sud a dit…

Tu as tout de même une patience d'ange... que je t'envie, car je n'aurais pas écouté tout ce blabla trente secondes ...
Courtoise mais ferme ...
Gros bisous et beau dimanche.
Marie-Ange

B a dit…

Gaston y' a le téléphon qui son mais y'a jamais person qui y répond ;-)

Brigitte a dit…

C'est pénible quand on reçoit ce genre d'appel , mon mari reste aimable , il dit qu'elle font leut job , moi je n'y arrive pas et je raccroche éffrontement .

heure-bleue a dit…

Mon commentaire est encore passé à la trappe !!!

Ppn a dit…

A Marie-Ange et Brigitte : je ne suis pas quelqu'un de très patient mais comme le mari de Brigitte, je pense que les personnes au bout du fil n'on pas forcément eu le choix de faire ce job. Et puis, c'est un post, j'ai un peu édulcoré...
H-b, moi aussi, ça m'arrive souvent, ce doit être un pb de compatibilité entre les différents fournisseurs d'accès. Dommage, j'aime bien tes commentaires.