lundi 27 décembre 2010

Noël aux tisons

Noël 2010 est déjà derrière nous. Qu'en restera-t-il dans nos mémoires ? Un Noël un peu bizarre, en tout petit comité, où rien ne s'est passé comme prévu. Et encore, nous avons eu de la chance car pour un peu, BrB restait coincé à Orly où ce 24 décembre était jour de loterie. Le vol précédant le sien et les deux qui l'ont suivi ont été annulés. Le sien prévu pour 13h35 a décollé à ... 15h45. Deux minutes avant, il m'adressait ce message laconique : "PNC à vos portes". En effet, avoir sa ceinture attachée ne garantissait pas un départ imminent, d'autres passagers ont été débarqués alors qu'ils pensaient détenir leur sésame, et nombreux ont été ceux qui ont dû passer le réveillon dans un aéroport.  Le TGV de mon frère n'a eu de son côté "qu'une heure et demie" de retard, et la veille j'avais fait cinq heures de route sous une pluie battante pour regagner Bordeaux. Seule. L'état de Maman étant pire que ce à quoi je m'attendais, nous avons jugé plus raisonnable de ne pas la transporter. Chaque année, Noël est un casse-tête.  Voici deux ans, nous avions réglé le problème en partant marcher dans l'Atlas, et l'an passé, nous étions en Inde. Cette année, nous n'allions pas y couper. A moins d'avoir sa famille et sa belle-famille à un jet de pierre, il faut d'abord choisir où l'on passera Noël. Quand on est une famille recomposée, l'affaire se corse.  Quand les enfants sont grands et volent de leurs propres ailes, ça se complique un peu  plus. Alors que des questions de santé et une météo capricieuse s'en mêlent et rien ne va plus. Cette année, ce devait être un Noël  "de mon côté" mais ma fille était chez son père, mon fils à Londres, mes parents coincés à Montpellier, ma sœur dans sa belle-famille, les filles de mon frère chez leur mère ... Et voilà comment nous nous sommes retrouvés mon mari, mon frère et moi, comme trois doigts d'une main amputée, mais fermement décidés à fêter quand même ce fichu  Noël. J'ai fait les courses le 24 dans l'après-midi, je me suis mise en cuisine vers 18 heures (!), le cœur n'y était pas vraiment. Mais finalement, on a bien mangé, bien bu, merci Petit Jésus. Le lendemain, je me suis rendue seule à l'église Saint-Michel, l'assemblée était clairsemée, le chantre chantait faux, le prêtre était aussi éloquent qu'un prof de philo de ZEP en fin de carrière, et il faisait un froid de gueux. Dans l'homélie, il était question d'un sondage (sans précision de sources) où 69 % des personnes interrogées souhaitaient redonner du sens à Noël. J'avais envie de crier : mais qu'est-ce qu'on attend ?      


13 commentaires:

Marie-Ange a dit…

J'essaie, j'essaie ...
Retrouver les joies simples, la douceur et la tendresse, sans bling bling ni luxe tapageur, c'est le NOËL que j'ai souhaité ...
Je crois que le plaisir a été partagé par les petits et les grands ...
Et puis j'ai vu l'amour d'un grand frère pour un petit frère, heureux pour lui d'un Noël si loin, mais dont il ressentait si fort l'absence ... et ça Ppn c'est un beau cadeau ...
Je t'embrasse fort
Marie-Ange

marie-madeleine a dit…

Oh oui, ce qui compte toujours et particulièrement à Noël,c'est l'amour. C'est pourquoi il est merveilleux d'être ave ceux qu'on aime,c'est pourquoi c'est dur de savoir que certains sont seuls. Je sens la chance d'avoir pu être avec mes enfants et petits-enfants. Seul me manquait celui que j'ai quitté la mort dans l'âme au printemps dernier

Lilie a dit…

Chez moi, on n'a jamais vraiment fêté Noël, enfin si quand nous étions petites et attendions impatiemment le vieil homme en rouge. Ensuite, on a laissé tomber, ce n'est pas une période joyeuse pour mes parents, trop de souvenirs difficiles.
Mais cette année, ma mère a voulu marquer le coup, elle aussi a souhaité redonner un sens à Noël. Comme quoi, le retour aux valeurs simples et aux petits bonheurs est enfin à l'ordre du jour.
Très bonnes fêtes à toi et toute la famille ! Bises

Pascale a dit…

Je suis bien heureuse de te lire, Marie, et je vous souhaite de passer des vacances sereines maintenant... Je t'embrasse. Pascale

bricol-girl a dit…

Tu me donnes le tournis avec toutes ces péripéties, les arrivées improbables, les imprévus et les intempéries ça te fiche le stress comme un rien.

Hermione a dit…

Oui, qu'est-ce qu'on attend ? Peut-être que les non-croyants comme moi devraient arrêter de fêter Noël, ça leur éviterait d'avoir le cafard face à ce vide intersidéral que constitue une fête sans fondement...

La petite poule noire a dit…

@ tous : Nouvelles de ma maman, elle se fait opérer aujourd'hui. Elle a bluffé le neurochir en venant à la consultation avec sa valise ! Il n'a pas pu lui résister (un de plus ...). Depuis, elle plaisante en se baptisant "L'opérée du Millénaire" car c'est la seule opération programmée aujourd'hui dans la clinique ;)
@ Hermione, je crois que c'est encore plus déprimant pour les croyants ...

Brigitte a dit…

J'espère que ta maman va aller mieux , moi , je n'ai jamais fait Noel quand j'étais enfant , j'étais frustrée , je suis non croyante mais j'ai fait de cette fête une fête de famille , je n'ai pas voulu réitérer ce qui se passait chez moi .

Pascale a dit…

Bon courage à ta maman pour cette épreuve...
Et sinon, je suis bien partie vers le sud, mais le Café Clochette est toujours là... seulement je n'y suis plus que de temps en temps et ce n'est plus moi qui fais la cuisine ! Aude et Solo ont pris la relève. C'est Aude qui écrit sur le blog maintenant. Moi j'écris autre chose... des dissertations et des partiels, aïe !
Je te souhaite une bonne, très bonne fin d'année et un bon début dès demain. Je t'embrasse. Pascale

Incertaine a dit…

Une pensée pour toi en ce début d'année. J'espère que ta maman va bien et que ton passage à 2011 a été moins chahuté que le réveillon de noël. je te souhaite une belle année.

Valérie de Haute Savoie a dit…

Notre Noël en petit comité aussi c'est passé très agréablement, sans excès, dans la neige et deux jours après, mon fils est reparti à Grenoble (à 16 heures à la gare de Colmar départ prévu mais retardé de deux heures puis un voyage ubuesque le menant à 1h et demi du matin enfin chez lui)
J'espère que l'opération de ta maman s'est bien passée et qu'elle souffre moins ou je le souhaite plus du tout.
Bonne année à vous deux !

le bord doré des nuages a dit…

Chère petite poule noire, je te souhaite de faire..des voyages et encore des voyages parce que je sens que c'est ça que tu préfères.Bonne Année à vous deux et à tes parents, surtout à ta maman pour qu'elle guérisse bien vite. Je t'embrasse, béa

Marie-Ange a dit…

Coucou Ppn,
Je te souhaite une merveilleuse année 2011 ainsi qu'à tous ceux qui te sont chers ...
Qu'elle comble tes désirs et t'apporte santé, bonheur et lumière ...
Bisous du coeur ***
Marie-Ange