samedi 21 mars 2009

Habemus Papam, hélas...

Urbi et Orbi, je vous le dis : en tant que chrétienne et pratiquante bien que moins assidue qu'il y a quelques années, je refuse de continuer à être représentée par un Pape avec lequel je suis en total désaccord. Qu'il m'excommunie, qu'il me voue aux gémonies mais que cesse cette hypocrisie ! Ma voix isolée peut prêcher dans le désert, si nous sommes nombreux à manifester notre désaccord, peut-être pourrons-nous changer les choses ? Je trouve bien que des hommes politiques comme Alain Juppé qui se dit lui-même "attaché aux valeurs chrétiennes", montent au créneau pour dénoncer l'autisme du souverain pontife. Quand Benoît XVI a succédé à Jean-Paul II, dont les prises de position surtout vers la fin de son sacerdoce frisaient déjà ce même autisme, il ne m'avait pas échappé qu'il était le Cardinal Ratzinger. En tant que gardien de la Doctrine de la Foi, il était déjà le chef de file des conservateurs du Vatican. Penser qu'il allait s'amender en devenant pape aurait été illusoire. Tout ce qu'on pouvait se dire, c'est qu'à 78 ans et malade, il ne serait qu'un pape de transition, et se garderait de produire trop d'encycliques. Las, rappelons les faits. Il crée d'abord la polémique en annonçant la levée de l'excommunication de quatre évêques intégristes dont le Britannique Mgr Richard Williamson, négationniste de la Shoah, rien que ça. Puis, il y a l'affaire de l'excommunication au Brésil de la mère de cette fillette de 9 ans (!), enceinte de jumeaux à la suite d'un viol et des médecins qui ont pratiqué l'avortement. Le viol sur enfant (l'inceste dans ce cas) est moins grave que l'avortement thérapeutique ! Je sais, ce n'est pas le Pape qui a prononcé l'excommunication mais le Vatican a soutenu l'évêque brésilien qui en était responsable. Là, j'étais déjà révoltée et voici que survient les déclarations aussi dangereuses que fausses sur le préservatif et sa soi-disant responsabilité dans la propagation du virus du sida. Trop c'est trop. Où est le message d'amour du Christ, là-dedans ? L'Eglise Catholique a déjà fait beaucoup de mal dans les siècles passés au christianisme. J'aurais espéré qu'au 21è siècle, elle soit mieux inspirée. Jésus a dit : "Heureux les affligés car ils seront consolés". Maigre consolation ...

12 commentaires:

Brigitte a dit…

Je crois qu'il faut prendre ce qui est bien dans une religion et ne pas s'arrêter sur des valeurs moralistes étriquées et d'un autre temps .Ce sont toujours les femmes et les enfants qui trinquent , le sida est transmis essentiellement dans les familles par les hommes ;croire en un dieu , oui , mais ne pas accepter tout ce qui tourne à la bêtise .

heure-bleue a dit…

Je dirais même qu'il est dangereux...

bricol-girl a dit…

Comme heure-bleue et en plus ça me révolte!

rêver au sud a dit…

Je suis chrétienne, où plutôt j'ai la foi, MA foi, qui n'a rien à voir avec toutes ces imbécilités dangereuses qui me navrent.
Le mal que peuvent faire certaines paroles ...
Je t'embrasse.

Marie-Ange

karmara a dit…

Les doctrinaires, quels qu'ils soient, sont, à mes yeux, les pire fléaux de l'humanité.
Cela vaut autant pour le pape actuel que pour les militants de L.O. !

Satsuki a dit…

C'est vrai qu'il les enchaîne ! Mais peut-être va-t-il si bien réussir à se discréditer qu'on l'enverra se reposer à la montagne longtemps, longtemps, longtemps…

chezgrisouille a dit…

C'est bien domage que ce nouveau pape ne fasse pas avancer les esprits... il ne faut plus s'etonner si les églises se vident avec de telles betises.
Bonnee t douce soirée
Joëlle

B as Back in town a dit…

à mon avis il va bientôt recevoir le Pen en audience et lui donner sa bénédiction !

Homo Sapiens a dit…

Le seul aspect positif de ces événements, c'est que ces personnes avancent à découvert. Les dogmes religieux n'ont jamais cimenté la fraternité, bien au contraire. Ils rendent sourds, aveugles et parfois cruels. Quand on pense que religion vient de relier... Je sais que certains religieux sont différents, mais le dogme reste le dogme, et ici c'est le patron qui a parlé...

La Femme coupée en deux a dit…

Benoît XVI sait-il au moins ce que c'est, un préservatif ??

RougeFramboize a dit…

La religion n'est pas porteuse d'amour ou de tolérance en général. Le boudhisme, qui n'en est pas une, mais est une philosophie, est seul capable d'amour pour l'homme qui, c'est certain, existe bien !(la compassion du Dalaï Lama...). Restons vigilants qt aux déclarations et exactions tous azimuts tout ça au nom d'une croyance en un dieu. La gravité des paroles aux 4 vents peut engendrer tellement de malheurs si on les prend au pied de la lettre !

Chasse Spleen a dit…

Allons plus loin. Il me semble que ses prises de position à propos du préservatif en Afrique pourraient faire l'objet d'un mise en accusation pour "crime contre l'humanité". En tant que président de la "Ligue contre le Dangers de la Génuflexion", je vote pour!
Ton p'tit frère (la brebis égarée de la famille)